GDN-W42-PC-728x90

Douche froide, flux de gestuelles harmonisées par Christian R. Kossa

Partager avec vos amis !

Enfants vivant dans la rue et immigration, deux thématiques qui décrivent au mieux le quotidien de
la frange la plus importante de la population africaine : la JEUNESSE. Elles sont les marques d’un
manque accru de repère auprès de ceux qui sont décrits comme l’espoir de demain. Partagés entre le
regard porté sur le passé d’une vie qui a échoué, ils entrevoient le flou dans la difficulté du futur qui
se présage.

« Douche froide », chef-d’œuvre mis en scène par Jean Serge Gode et interprété par
l’émérite chorégraphe Christian R. Kossa est une peinture chorégraphiée, un tableau de la réalité alarmante à
laquelle se frottent tous ceux qui se résolvent à trouver la solution de leur vie sur les sentiers de
Lampedusa. Le 26 octobre 2018 sera une date gravée dans les murs du Centre Culturel Allemand Goethe-Institut Côte d’Ivoire. Eh oui! Ce jour a vu une autre ode chantée à la valeur de la vie.

Douche froide, flux de gestuelles harmonisées par Christian R. Kossa LeadDance

En entrée de jeu, c’est la compagnie de danse Moayé qui s’est illustrée par une prestation riche en couleurs, une satire sur la vie et la conception à avoir des enfants vivants dans la rue. Constituée en partie de jeunes, qui, par la danse ont réussi à s’insérer dans le tissu social, la Compagnie Moayé a brillé de mille feux à l’ouverture du
spectacle. Douche froide, flux de gestuelles harmonisées par Christian R. Kossa LeadDance 3
Elle a surtout été un avec le public par le témoignage de son responsable premier qui a tenu à rappeler le sort des enfants de la rue. La danse a donc été un catalyseur qui aura profondément tiré ces jeunes du gouffre des problèmes sociaux.

Que sommes-nous allé voir ?

Douche froide, flux de gestuelles harmonisées par Christian R. Kossa LeadDance 4

Douche froide, flux de gestuelles harmonisées par Christian R. Kossa LeadDance 5



Une Ode a la vie !
Douche froide est un appel à réflexion pour la jeunesse africaine contemporaine.
La question qui en ressort c’est : « Quelle est la valeur de ma vie, pour que je la cède aux flots de la
mer meurtrière, à la chaleur excessive du désert et à la merci de la charogne ? »

Cela nous rappelle une allégorie exposée dans la Bible et qui décrit le principe d’un cœur qui accorde de la valeur à la vie. Les arbres partirent pour aller oindre un roi et le mettre à leur tête. Ils dirent à l’olivier:
– Règne sur nous.
Mais l’olivier leur répondit:
– Renoncerais-je à mon huile, qui m’assure les hommages de Dieu et des hommes, pour aller
planer sur les arbres?
Et les arbres dirent au figuier:
– Viens, toi, règne sur nous.

Mais le figuier leur répondit:
– Renoncerais-je à ma douceur et à mon excellent fruit, pour aller planer sur les arbres?
Et les arbres dirent à la vigne:
– Viens, toi, règne sur nous.
Mais la vigne leur répondit:
– Renoncerais-je à mon vin, qui réjouit Dieu et les hommes, pour aller planer sur les arbres ?

La projection de tous ceux qui s’engagent dans le périple de l’immigration clandestine, est
prometteuse, elle semble reluisante :

Renoncerons-nous pour autant à nos rêves ?

A notre devoir envers la société ?

Ce devoir qui requiert de nous que nous soyons en vie et voués à acquérir un
cœur fort en surmontant les difficultés qui se présentent à nous ?

Cette fois, Kossa a fait fort en se proposant de nous pousser à un deuxième, voire un
troisième niveau objectif de réflexion.

Chapeau, l’artiste !!! 😉

Douche froide, flux de gestuelles harmonisées par Christian R. Kossa LeadDance 2

En attendant l’interview de Christian Kossa découvrez ici un aperçu de Douche froide avec un complement de la prestation de Moaye Ivoire Cie.

Bon voyage !

 

Partager avec vos amis !

GDN-W42-PC-728x90

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *